LE SEMIS DE DIONEE



Dionée

14/16/05




Je vous décris une méthode simple fonctionnant bien. Je l'ai testée. Cependant d'autres cultivateurs peuvent la pratiquer différemment mais le principe est le même. A chacun ses expériences et ses convictions.

Je vous invite à visiter ma page sur la Dionée





Comprendre / Pratique / Germination et croissance / Sevrage / Remarques





La graine de Dionée est noire brillant, en forme de pépin de raisin, d'un peu plus de 1mm de long sur son plus grand axe.





1- Comprendre.

Le semis permet de multiplier une plante à partir de ses graines. Il s'agit d'une reproduction sexuée avec un brassage de gènes. Ainsi les descendants ne ressembleront pas aux parents, la génétique veut qu'il prennent la moitié du patrimoine de chaque parent. En pratique, croiser une Dionée forme rouge avec une Dionée forme "dent de scie" ne donnera pas une Dionée "rouge en dent de scie". Si le souhait est de transmettre à toute la descendance un caractère spécifique alors je conseille la bouture de feuilles. Le bouturage est une reproduction végétative, il n'y a pas de brassage de gène comme dans une reproduction sexuée. La plantule ainsi obtenue est une copie conforme de la plante-mère, un clone. Le semis reste une surprise, parfois de long terme.

Le semis permet réellement d'apprécier la grande variabilité de l'espèce.

Les graines
germes en 4 à 6 semaines et les plantent seront adultes (capables de fleurir et de donner des graines) en 4 à 5 ans . Les rosettes juvéniles peuvent être polymorphes, certains caractères s'expriment plus tardivement. Cette méthode nécessite alors un brin de patience.
Cependant, après une année, il est déjà possible de différencier les formes rouges, vertes et prostrées.


Graines de Dionée et l'ovaire séché avec les "alvéoles". Une allumette pour une échelle visuelle.


Fleur de Dionée venant de s'épanouir comme en témoigne les étamines encore dréssées vers le ciel.


Après la fécondation de la fleur, les graines murissent en 4 à 6 semaines.

Je coupe la tige florale quand le premier ovaire s'est déchiré laissant entrevoir les graines.

Je laisse sécher la tige florale à l'obscurité et à la température ambiante (nous somme en été). Une fois la tige sèche, je récolte les graines que je place ensuite au frigo (dans la porte, dans le bac à légume) en ayant pris soin de les mettre dans un sachet propre puis dans une boite hermétique (donc à l'obscurité). Les graines conservées à la température ambiante, à la lumière, perdent de leur pouvoir germinatif. Il est recommandé de les manipuler sans les toucher avec les doigts, à l'aide d'une petite spatule ou d'un morceau de papier.

L'ovaire s'est déchiré, les graines sont arrivées à maturité.
haut

Boite en plastique transparente, par exemple.




2- Pratique.

Le semis de Dionée se réalise au printemps, aux prémices d'une reprise de son cycle végétatif.

Globalement, le substrat est composé de 70% de tourbe de sphaigne (blonde) et de 30% d'éléments drainants (billes d'argile, sable non calcaire, vermiculite...). Cependant, je préfère les substrats sableux (comme pour mes cultures) avec 50% de tourbe maximum.


J'utilise des pots de 10cm de profondeur (quelques cm fonctionnent aussi bien. En utilisant immédiatement un "grand" pot, les plantes ont le temps de s'étoffer avant le rempotage).

Une fois le pot rempli de substrat, je surface avec une couche (quelques millimètres) de tourbe de sphaigne pure et fine. Les graines sont mieux maintenues et plus humidifiées en contact avec la tourbe que sur un lit de sable, drainant, pouvant sécher rapidemment en surface. La sphaigne vivante est à éviter, bien trop grosse pour laisser de la place aux petites graines.

Avant de semer, le substrat doit être détrempé à l'eau non calcaire (eau de pluie, osmosée, peu ou pas minéralisée). Je laisse tremper le pot avec le substrat pendant quelques heures.

Placer le semis dans une atmosphère chaude, saturée en humidité et très lumineuse. J'utilise les conditions que m'offrent mon terrarium tropical: 20 à 30°C, 100% d'humidité, éclairage articiciel. Un aquarium, une boite en plastique tranparent fermée, en intérieur et près d'une fenêtre lumineuse sont aussi des solutions satisfaisantes.

La germination et la pousse sont plus rapides au dessus de 20°C à 25°C.

Le substrat doit rester humide sans être inondé.
Surveiller des éventuelles apparition de moississures.
Les jeunes plantes ont besoin de beaucoup de luminosité.
Attention au soleil direct et aux surchauffes.




Dans mon terrarium et dans des conditions tropicales.

haut

Germination entre 4 et 8 semaines.


Plante de 1 semaine ayant poussée sur la buée de ma vitre.

3- Germination et Croissance.

La graine germe en 4 à 8 semaines. De son sommet le plus pointu, une "langue" verte apparaît en déchirant la capsule noire. Son extrémité est jaunâtre, les futures racines, et se plante dans le sol rapidement.

Par un mouvemen
t de levier, la plante se redresse, laissant apparaître les 2 premières feuilles non carnivores, les cotylédons, organes de réserve. La cosse de la graine est encore accrochée à l'extrémité.

 

 

 


La graine a germé, 5mm de longueur.


A 1 semaines, les 2 cotylédons.


A 2 semaines, la première feuille carnivore.



Le premier piège. La cosse de la graine mesurant 1mm montre l'échelle.

Les 2 cotylédons s'épanouissent dans la première semaine suivant la germination. La plante mesure moins d'1cm de diamètre.


A 2 semaines, la première feuille carnivore s'épanouit du centre de la rosette. Le pétiole est long et fin et de port érigée, l'aspect ressemble à celui de la rosette estivale.
Le premier piège est minuscule et n'est pas encore réellement actif. Il faut attendre les suivants.


Une nouvelle feuille toutes les semaines, et l'histoire continue...


A 12 mois, la rosette mesure 2cm de diamètre. Il est déjà possible (même à 10 mois) d'identifier les formes rouges, vertes...


La plante est adulte, capable de fleurir, dans 4 à 5 ans.





fffffffffffffffffffffffff
ffffffffffffffffffffff
Semis de 10 mois. La forme rouge saute aux yeux.



A 3 semaines. la deuxième feuille s'épanouit La rosette mesure moins d'1cm de diamètre.



Plante de 12 semaines.



haut

4- Sevrage.

Quand les pieds sont vigoureux et comptent une dizaine de feuilles, le sevrage peut commencer. Pour être le plus délicat et occasioné le moins de perte, il ne faudrait varier qu'un paramètre de culture à la fois (lumière, chaleur, humidité). Chose impossible à la maison mais la Dionée est tolérante. Dans l'esprit il faut amener progressivement la plante à l'air libre, au soleil et à la température ambiante. Surtout ne pas être pressé!

Ouvrir progressivement le couvercle ou la porte du terrarium à l'air ambiant. Cela a 2 conséquences, la diminution de l'hygrométrie et de la température. La Dionée sort d'une boite recréant des conditions tropicales (saturé en humidité, chaleur) pour aller dans un milieu plus sec avec des variation de températures différentes et plus froides. Il faut laisser la plante s'adapter et ce temps est plus ou moins long et il dépend des contions de culture d'arrivée. Grossiérement, en été le sevrage est plus facile qu'en hiver.

De même, amener progressivement
la plante a une exposition solaire maximum.

Le sevrage peut être plus ou moins rapide et l'expérience de chacun permet de l'optimiser afin d'être rapide sans être fastidieux. 1 mois semble raisonnable avec des jeunes plantes pleine d'ardeur.

Le sevrage est un moment délicat mais aisé, de la vigilance sans difficulté.


haut

Le piège est déjà ciselé, travail d'orfèvre sur ce piège de 2mm et de 12 seamines.

5- Remarques.


La morphologie du piège a déjà tout d'un grand. Il possède, en moyenne
, une douzaine de dents pouvant être plus ou moins soudées entre elles (un piège adulte en possède 15 à 20).
Les jeune feuilles carnivores sont déjà opérationnelles comme si le régime carnivore était essentiel à la jeune Dionée. Contrairement, celles issues de bouture disposent d'un piège immature avec un pétiole large comme si la photosynthèse était la fonction essentielle.

Les pièges sont orientés dans un sens anti-horaire (vers la gauche), comme chez les jeunes boutures de Dionée.
L'Aldrovanda (famille des Droseraceae), pouvant être imagée à une "Dionée aquatique", a aussi cette orientation des pièges anti-horaire. Un lien étroit de l'Evolution réunit ces 2 plantes qui présentent de frappantes similitudes. Cette caractéristique disparaît ou réaparait au fur et à mesure de la croissance de la plante.

La "microfaune galopante ou sautante" se développant sur le substrat est adaptée à la taille des pièges et elle devient un engrais naturel favorable à la croissance des jeunes plantes (Les pots remplis de substrat préparés en avance permettent de laisser le temps à cette microfaune de s'installer, il ne reste alors qu'à semer)



Les pièges sont orientés dans le sens anti-horaire (vers la gauche).
haut